Parcoursup : moins de bacheliers sans affectation, une amélioration des résultats

0
53

Le nombre de bacheliers qui n'ont pas reçu d'affectation diminue sur Parcoursup. Plus de 93% des étudiants qui ont fait des vœux ont reçu au moins une proposition d'admission. Ceux qui n'ont pas reçu de proposition doivent contacter la commission d'accès à l'enseignement supérieur de leur académie.

Selon des informations provenant du

Est-ce que le système Parcoursup fonctionne mieux ? Selon les ministères de l'Enseignement supérieur et de l'Education nationale, 148 étudiants n'ont toujours pas reçu d'affectation à la fin de la procédure, contre 160 l'année dernière. Comme c'est le cas chaque année, ces étudiants ont eu la possibilité de demander l'aide de la commission d'accès à l'enseignement supérieur (CAES) de leur académie pour trouver une formation.

En tout, 93,5% des étudiants ayant formulé des demandes ont reçu au moins une offre d'admission, ce qui représente une augmentation par rapport à l'année 2022, malgré le nombre croissant d'inscrits cette année. Grâce à la réduction de la durée de la phase d'admission et à une meilleure efficacité, les centres d'aide à l'orientation ont pu prendre en charge plus rapidement les étudiants sans offre cette année. À ce jour, 148 lycéens, en grande majorité des lycéens professionnels, sont toujours accompagnés par les centres d'aide à l'orientation, indiquent les ministères dans un communiqué.

Les Comités d'Action Économique et Sociale (CAES) continuent de travailler en collaboration avec les universités et les acteurs locaux, en partenariat avec les rectorats, jusqu'à la fin du mois d'octobre afin de trouver une solution adaptée, soulignent-ils.

Une nouvelle session débutera le 17 janvier. D'après un sondage effectué par l'institut CSA pour les ministères concernés, 73% des nouveaux bacheliers trouvent les délais d'attente satisfaisants, ce qui représente une augmentation de 5 points par rapport à l'année 2022. De plus, 76% des lycéens se disent satisfaits des réponses qu'ils ont obtenues de la part des établissements de formation.

Cependant, la majorité des personnes interrogées, soit 83%, pensent que la procédure est source de stress. Au cours de l'année écoulée, les deux ministères ont travaillé pour réduire le sentiment d'attente et le stress en proposant des offres à un plus grand nombre de candidats, et ce plus tôt. Ils affirment que l'amélioration continue de Parcoursup se poursuivra jusqu'en 2024.

Également à lire :

ANALYSE – Parcoursup : les jeunes filles et les élèves issus de milieux défavorisés limitent davantage leurs choix.

Dix suggestions pour optimiser l'efficacité de Parcoursup

Comme l'année précédente, à partir du 20 décembre, les utilisateurs pourront consulter facilement le site Parcoursup afin d'accéder aux formations disponibles pour l'année 2024. À partir du 17 janvier, les étudiants auront la possibilité de s'inscrire et de faire leurs choix sur la plateforme jusqu'au 14 mars à minuit.

Les étudiants auront jusqu'au 3 avril pour finaliser leurs choix et les confirmer. Les réponses initiales seront envoyées aux élèves le 30 mai. La phase supplémentaire, qui offre une seconde chance et de nouvelles places disponibles, débutera le 11 juin et la phase principale d'admission se clôturera le 12 juillet.

Selon une

Article de presse du journal

Quelles sont les clés pour s'adapter à un environnement complexe ?

Nos vidéos

Pourquoi la Chine a financé le premier train à grande vitesse en Indonésie ?

Taïwan présente son tout premier sous-marin construit sur l'île

De nombreux Arméniens du Haut-Karabakh fuient massivement la région

D'anciens tunnels utilisés par des agents secrets à Londres pourraient devenir une attraction touristique

Les articles les plus lus

Changements concernant le gaz, les aides au logement, le sel dans le pain… à partir du 1er octobre

Bruno Le Maire est prêt à revoir le calendrier interdisant la location des logements énergétiquement inefficaces

Un plan pour replanter des dizaines de milliers de kilomètres de haies

En une

Infographie

Entre 1 000 et 3 000 milliards de dettes publiques accumulées en seulement 20 ans : une augmentation considérable expliquée à travers des graphiques.

Le projet de l'EPR de Flamanville est entaché par de nouvelles incertitudes liées au nucléaire.

Le nombre de bacheliers qui n'ont pas obtenu d'affectation via Parcoursup est en baisse.

La France continue de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, ce qui est bénéfique pour le climat.

Cinq questions sont posées sur la campagne de vaccination contre le papillomavirus dans les collèges.

Informations pratiques.

P

L'équipe

Ce texte est protégé par des droits d'auteur et appartient aux Echos pour l'année 202