Les relations intergénérationnelles se distendent : un quart des personnes âgées voient moins leurs enfants et petits-enfants

0
58

Selon le dernier sondage annuel des Petits Frères des Pauvres, publié aujourd'hui, environ 25% des personnes âgées affirment passer moins de temps avec leurs enfants et petits-enfants qu'avant. De plus, plus de 50% des jeunes déclarent avoir moins de contacts avec leurs grands-parents.

Selon un article publié par

D'après le 8e baromètre annuel publié par Les Petits Frères des Pauvres, le lien entre les différentes générations se fragilise. Cette association, qui combat l'isolement des personnes âgées, s'est intéressée aux relations intergénérationnelles dans un contexte marqué par de multiples crises (comme la pandémie de Covid-19, les problèmes liés aux retraites et les dérèglements climatiques) qui risquent de détériorer ce lien.

Selon une enquête menée par l'institut CSA, qui a interrogé 1 500 personnes âgées de 60 ans et plus ainsi que 1 000 jeunes âgés de 18 à 30 ans, il ressort en premier lieu que la plupart des relations intergénérationnelles sont familiales et que 97 % des personnes âgées de 60 ans et plus sont en contact avec leurs petits-enfants. Cependant, un quart des participants affirment voir moins leurs enfants et petits-enfants qu'auparavant. De plus, plus de la moitié des jeunes interrogés déclarent voir moins leurs grands-parents qu'auparavant, comme le rapporte également l'enquête intitulée "Isolement des personnes âgées et liens entre générations".

Les personnes âgées de 60 à 69 ans entretiennent des liens étroits avec leur famille. Les événements familiaux, les vacances et la garde d'enfants sont les principales occasions où ils passent du temps ensemble. C'est pendant cette période que les liens familiaux sont les plus solides, car les seniors ont plus de disponibilité et s'occupent davantage de leurs petits-enfants.

A lire également :

Ces jeunes entreprises qui favorisent les échanges entre les différentes générations.

Analyse : Comment assurer une productivité optimale en travaillant avec quatre générations de collaborateurs.

Les liens familiaux se fragilisent chez les personnes de plus de 80 ans. Selon Isabelle Sénécal, responsable du plaidoyer de l'association, cela est dû à leur mobilité réduite, à l'arrêt de leur conduite automobile, à l'inadaptation des transports en commun et à leur entrée éventuelle dans un Ehpad. De plus, c'est à cette période que les petits-enfants âgés de 18 à 30 ans s'éloignent pour leurs études ou leur travail dans d'autres régions ou à l'étranger, se construisent une vie et se concentrent sur leurs propres enfants.

Selon l'association, l'un des principaux obstacles aux contacts est l'éloignement géographique et les difficultés de déplacement des seniors. Ainsi, pour favoriser les liens sociaux, l'association des Petits Frères des Pauvres suggère de faciliter la mobilité des seniors en proposant des tarifs préférentiels pour les transports, tels que les billets SNCF, les résidences de vacances et les tarifs des musées, pour les familles élargies, y compris les grands-parents.

Selon l'association, l'enquête démontre clairement que les jeunes ainsi que les personnes âgées ont véritablement le désir de créer et de maintenir des liens intergénérationnels. Il est évident que les jeunes et les vieux ne sont pas indifférents aux liens qui les unissent.

Le souhait d'interagir avec des personnes plus jeunes ou plus âgées que soi reste important : 52% des jeunes aimeraient avoir davantage de liens avec les personnes âgées, tandis que 44% des personnes de plus de 60 ans aimeraient en avoir avec les jeunes. Cependant, chaque groupe a le sentiment de ne pas intéresser l'autre, ce qui est regrettable selon Isabelle Sénécal. Environ 2,5 millions de personnes âgées n'ont pas d'enfant ou n'ont aucun contact avec eux.

Le maintien dans l'emploi et le soutien des commerces locaux

En dehors de la famille, le travail est le principal moyen de contact intergénérationnel. Les Petits Frères des Pauvres recommandent ainsi de favoriser le maintien des personnes âgées dans l'emploi et de mettre en place des actions de mentorat et de tutorat. Ensuite, après la famille et le travail, les lieux de rencontre se trouvent au sein des associations et de la proximité avec les voisins.

Consultez également :

STATISTIQUES – Un sixième des personnes âgées ni employées ni retraitées.

ANALYSE – Examinons de près quelques stratégies efficaces pour encourager l'emploi des personnes âgées.

L'organisation recommande de soutenir les magasins locaux, qui sont des endroits où les différentes générations se rencontrent. Ils suggèrent également d'avoir des cafés à proximité des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, ainsi que des espaces de restauration collective accessibles aux personnes âgées. Ils proposent également la création de "conseils des jeunes et des seniors" dans les municipalités, afin de favoriser les rencontres entre ces deux groupes.

Plutôt que de recevoir des paiements, il serait préférable d'encourager le bénévolat. La précarité, qu'il s'agisse des jeunes ou des personnes âgées, entraîne un isolement social. Ceux qui ont un faible revenu ont moins tendance à interagir avec les autres et ont des difficultés à se déplacer ou à aller au restaurant. L'association recommande donc de sensibiliser les jeunes à l'importance des liens intergénérationnels. Dans cette optique, elle lance un programme de sensibilisation en milieu scolaire sur le vieillissement et la lutte contre la discrimination envers les personnes âgées à partir d'octobre.

L'organisation recommande également de promouvoir le bénévolat chez les jeunes, notamment grâce au Service civique solidarité senior (SC2S), mis en place en 2021. Durant la période d'août 2022 à juillet 2023, 4 500 jeunes se sont engagés dans des missions auprès de 70 000 personnes âgées. Cependant, l'association met en garde contre l'utilisation de l'intergénérationnel comme argument commercial pour des services payants tels que les visites de courtoisie à domicile, les micro-crèches dans les Ehpad ou la cohabitation intergénérationnelle solidaire.

Article provenant de l'agence de pres

Quelles sont les clés pour s'adapter dans un environnement complexe?

Nos vidéos

Le premier sous-marin construit sur l'île de Taïwan est révélé.

Un grand nombre d'Arméniens du Haut-Karabakh fuient la région.

D'anciens tunnels d'agents secrets à Londres pourraient devenir une attraction touristique.

4 choses à savoir sur les chars américains Abrams qui sont livrés à l'Ukraine.

Les articles les plus lus

50 "leviers" pour une planification écologique dans tous les secteurs.

Bruno Le Maire est prêt à revoir le calendrier concernant l'interdiction de location des passoires thermiques.

Emmanuel Macron défend une approche écologique "accessible" afin de ne pas perturber les Français.

À la une

Certaines communes augmentent la taxe d'habitation sur les résidences secondaires.

Les hôteliers franciliens sont mécontents de la triplcation de la taxe de séjour.

Changements en vigueur à partir du 1er octobre : gaz, aides au logement, sel dans le pain, etc.

Société

Changements en vigueur à partir du 1er octobre : gaz, aides au logement, sel dans le pain, etc.

Un plan est mis en place pour replanter des dizaines de milliers de kilomètres de haies.

Seulement un enseignant sur quatre est volontaire pour les nouvelles missions.

Pratique.

P

L'ensemble

Copyright – Les Echos 2023.