Le gouvernement français innove avec Agora, son application de démocratie directe

0
106

Le gouvernement présente Agora, sa nouvelle application pour la démocratie directe. À partir de cette plateforme lancée aujourd'hui, les citoyens auront la possibilité de répondre à des questions posées par le gouvernement ou d'en poser eux-mêmes. Les ministres se sont engagés à y répondre chaque semaine, selon les dires d'Olivier Véran.

Par moi, Mathilde Golla

Les personnes qui soutiennent les gilets jaunes et la démocratie directe pourraient être satisfaites de la nouvelle initiative du gouvernement. Olivier Véran a présenté une nouvelle application appelée "Agora", qui peut être téléchargée sur tous les smartphones. Lancée aujourd'hui, son objectif est de créer un lien direct entre lui et les citoyens.

Le représentant du gouvernement et ministre du Renouveau démocratique a exprimé son souhait de recevoir l'aide des citoyens pour prendre des décisions importantes pour le pays. Il a invité les citoyens à poser directement leurs questions et à voter pour les sujets auxquels les ministres répondront. Selon lui, cet outil numérique a pour objectif de rapprocher l'action politique des citoyens.

Selon lui, les Français ont un fort intérêt pour la politique, en discutent fréquemment et soutiennent de plus en plus les mécanismes de démocratie directe. Il pense que plus les gens sont réticents à voter, plus ils sont enclins à considérer qu'ils iront voter si on les interroge directement. Le ministre a également déclaré au "Parisien" que c'était un "combat personnel" pour lui.

L'application que Olivier Véran décrit comme le "TripAdvisor de la démocratie" a été créée pour être facile à utiliser, affirme le gouvernement. Elle offre donc deux caractéristiques, dont la collecte des opinions des Français sur un sujet spécifique.

Plus précisément, à travers cette application, les citoyens français auront la possibilité de répondre à des questions ouvertes ou à choix multiples concernant un sujet spécifique pendant un mois. Ensuite, le gouvernement interagira via cette application pour fournir des réponses. Les trois premiers sujets abordés seront la transition écologique et énergétique, ainsi que le renouveau démocratique. Ensuite, l'emploi, la santé, la sécurité et l'éducation devraient être abordés.

Titre: La démocratie de masse est révolue, place à la démocratie symbiotique

Dans cet article, nous abordons le sujet de la démocratie et soulignons l'évolution vers une nouvelle

Analyse – La démocratie ne trouve pas toujours ses limites aux frontières de l'entreprise.

Le gouvernement interroge les utilisateurs afin de savoir quels efforts ils sont disposés à faire pour diminuer leur dépendance aux appareils numériques. Agnès Pannier-Runacher explique dans une interview au journal "Le Parisien" que l'objectif est de comprendre ce qui peut encourager ou, au contraire, empêcher les gens de passer à l'action.

La deuxième fonctionnalité permet aux citoyens de poser des questions au gouvernement. En d'autres termes, les Français ont la possibilité de poser des questions via l'application et de voter pour celles qui seront directement posées au ministre compétent. Ce dernier répondra ensuite dans l'application. L'application mentionne que chaque semaine, les ministres répondront à la question la plus populaire. Il reste à voir si cet outil de consultation sera réellement utilisé tant par les citoyens que par les politiques.

Le journal Les Echos

Quelles sont les clés pour s'adapter dans un environnement complexe ?

Nos vidéos

Le tout premier sous-marin construit à Taïwan est dévoilé

Un grand nombre d'Arméniens du Haut-Karabakh fuient la région

Il est possible que les anciens tunnels d'agents secrets à Londres deviennent une attraction touristique

4 informations à connaître sur les chars américains Abrams qui sont livrés à l'Ukraine

Les articles les plus lus

L'Assemblée nationale reprend des débats animés

Les chiffres importants du budget 2024

Le gouvernement et la majorité sont mis à l'épreuve par une nouvelle série de 49.3

En première page

Certaines communes augmentent la taxe d'habitation sur les résidences secondaires

Les hôteliers franciliens sont mécontents de la hausse de la taxe de séjour

Les changements au 1er octobre : gaz, aides au logement, sel dans le pain…

Gouvernement

Le gouvernement lance Agora, une application de démocratie directe

Les chiffres importants du budget 2024

Bruno Le Maire, le gardien des principes

Pratique

P

L'ensemble de personnes ras

Tous les droits sont réservés par Les Echos pour l'année 2023.