Gérald Darmanin annonce le doublement des places en centre de rétention pour les étrangers sans-papiers

0
25

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a révélé que le gouvernement envisage de doubler le nombre de places disponibles dans les centres de rétention pour les immigrés en situation irrégulière. Cette décision sera annoncée un mois avant la présentation du projet de loi sur l'immigration devant le Parlement. L'objectif est d'augmenter le nombre de places à 3 000 afin de pouvoir accueillir et expulser plus d'étrangers sans-papiers.

Selon un article des Les E

Dans une interview accordée au journal "Le Parisien" ce samedi, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, a déclaré que le gouvernement prévoyait d'augmenter de manière significative le nombre de places disponibles dans les centres de rétention administrative pour les immigrés sans-papiers. L'objectif serait d'atteindre 3 000 places d'ici 2027.

Le ministre de l'Intérieur a déclaré qu'il s'agissait d'une mesure de lutte contre l'immigration illégale d'une grande fermeté, jamais vue auparavant. Le gouvernement avait déjà mentionné cet objectif de 3 000 places précédemment.

Onze différentes villes ont été sélectionnées pour héberger les nouveaux centres spécialisés, à savoir Dijon, Oissel, Nantes, Béziers, Aix-en-Provence, Goussainville, Nice, Olivet, Mérignac, ainsi que des villes dans la région de Dunkerque et à Mayotte. Selon le ministre, chaque nouveau centre aura une capacité d'accueil d'environ une centaine de places.

Depuis 2017, le ministère de l'Intérieur a indiqué que le nombre de places de rétention a augmenté de 1 488 à 1 869. Le rapport annuel des associations de défense des migrants a révélé que l'an dernier, un total de 15 922 personnes ont été retenues en métropole et 27 643 en Outre-mer.

Le Sénat devra également étudier le projet de loi sur l'immigration du gouvernement dans un mois, à partir du 6 novembre. Son examen a été repoussé plusieurs fois, car le gouvernement redoute de ne pas obtenir assez de soutiens au sein de l'assemblée parlementaire. L'expulsion des étrangers en situation irrégulière est une priorité pour la majorité.

Aussi à lire:

Analyse – Politique d'immigration : Gérald Darmanin montre sa résolution et son soutien à Rome.

Le nombre de décès de migrants en Méditerranée a augmenté de 50% par rapport à l'année précédente.

La partie de la loi qui traite de la régularisation des travailleurs sans-papiers dans les secteurs en tension est bloquée, car la droite est fermement opposée à cela. En ce qui concerne ce sujet, Gérald Darmanin a assuré qu'il n'y aurait pas de « stimulation de l'immigration » et qu'il s'agissait de « régulariser, individuellement, ceux qui sont présents en France depuis plus de trois ans ».

Selon lui, cette action ferait également plaisir à "tous ces chefs d'entreprise qui nous demandent de les aider", alors que la France légalise déjà 7 000 personnes par an pour la même raison. Face à l'opposition claire des Républicains, Gérald Darmanin a souligné que les centristes étaient, quant à eux, "en faveur de cette mesure".

Également à lire:

ANALYSE Loi sur l'immigration : remise en question des régularisations des travailleurs sans documents

Analyse – La question de l'immigration divise le gouvernement entre les positions de droite et de gauche.

Le ministre de l'Intérieur s'est montré optimiste quant à la possibilité d'éviter d'utiliser l'article 49.3 pour cette loi, malgré le fait que Renaissance n'ait pas la majorité absolue au Parlement. "Je suis convaincu que nous trouverons un accord, notamment avec le président du Sénat Gérard Larcher, qui est un fervent gaulliste social et qui ne souhaite pas voir les LR adopter les mêmes positions que le RN", a ajouté le ministre, qui lui-même a été élu parmi les rangs des LR.

En collaboration avec l

Journal: Les Echos

Quels sont les moyens pour s'adapter dans un environnement complexe ?

Nos vidéos

Pourquoi tant de personnes migrantes se rassemblent à la frontière slovaque ?

Ces images prises par satellite qui démontrent comment la population du Haut-Karabakh a diminué.

Un groupe de personnes migrantes essaye de rejoindre la frontière entre le Mexique et les États-Unis.

Pourquoi la Chine a financé le premier train à grande vitesse en Indonésie ?

Les articles les plus lus

Quand Elisabeth Borne utilise l'article 49.3.

SONDAGE EXCLUSIF – La popularité de Gabriel Attal continue de croître.

Immigration : Darmanin annonce le doublement des places en centre de rétention.

À la une

Attaque du Hamas contre Israël : ce que nous savons.

Renault s'associe à Volvo pour la production de véhicules utilitaires électriques.

Gérald Darmanin perturbe la rentrée européenne de Renaissance.

Gouvernement

Immigration : Darmanin annonce le doublement des places en centre de rétention.

SONDAGE EXCLUSIF – La popularité de Gabriel Attal continue de croître.

Quand Elisabeth Borne utilise l'article 49.3.

Pratique.

P

L'Ensemble

Ce texte est protégé par les droits d'auteur et appartient exclusivement aux Echos jusqu'en 202