Un plan ambitieux pour restaurer la biodiversité : la replantation de dizaines de milliers de kilomètres de haies

0
59

Un accord a été annoncé ce vendredi par le ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, et la secrétaire d'Etat chargée de la Biodiversité, Sarah El Haïry, dans le but de stopper la disparition des haies. Un montant de plus de 100 millions d'euros sera alloué à cette initiative l'année prochaine.

Par moi, Muryel Jacque

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les haies ont de plus en plus disparu dans le paysage français. Cela est dû aux remembrements des terres agricoles, à l'expansion des zones urbaines et au manque d'entretien. Selon un rapport du ministère de l'Agriculture publié en avril, environ 1,4 million de kilomètres de haies, soit 70 %, ont disparu du bocage. Aujourd'hui, la France ne compte plus qu'environ 750 000 kilomètres de haies.

Face au réchauffement climatique et à la diminution de la biodiversité, le gouvernement considère l'intérêt écologique et agronomique des haies comme crucial. Il souhaite ainsi stopper un phénomène qui s'est aggravé ces dix dernières années. Il a d'ailleurs fait de cette problématique l'une des priorités de son plan de planification écologique visant à réduire l'empreinte carbone du pays. L'objectif fixé est ambitieux : planter 50 000 kilomètres de haies d'ici la fin de la décennie.

Lors de leur visite dans le Morbihan ce vendredi, le ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, et la secrétaire d'État chargée de la Biodiversité, Sarah El Haïry, ont expliqué en quoi consiste ce projet visant à préserver les haies existantes, qu'elles soient agricoles ou non, et à restaurer celles qui ont disparu. Un budget supplémentaire de 110 millions d'euros sera alloué à cette initiative à partir de 2024, et des financements seront disponibles jusqu'en 2027 pour soutenir le développement de cette filière. Les détails concernant les montants précis ne sont pas encore disponibles.

La clôture végétale retient l'eau et les sols, stocke du carbone, offre des abris aux animaux et aux oiseaux, et permet de réduire l'utilisation de produits chimiques. Elle réunit les chasseurs, les associations de protection de l'environnement, les collectivités et les agriculteurs. Le ministre Marc Fesneau considère cela comme un signe encourageant de la possibilité de réunir tous les acteurs autour des enjeux de la transition écologique.

Voici également un autre article intéressant à lire :

50 "leviers" pour une planification écologique dans tous les domaines.

Le plan de relance prévoit une mesure surprenante : la plantation de haies dans les champs. (2021)

Cependant, il est également essentiel que le plan prenne en compte la demande croissante en biomasse identifiée par les autorités. En effet, les déchets provenant de la taille des haies pourraient être utilisés comme source d'alimentation pour les centrales.

La Ligue de protection des oiseaux (LPO), France nature environnement et le WWF saluent le plan, mais soulignent que les mesures pour valoriser la biomasse des haies ne sont pas suffisamment garanties pour éviter une surexploitation. Ils demandent que les fonds alloués l'année prochaine soient maintenus chaque année jusqu'en 2030.

Muryel Jacque est l

Comment s'adapter dans un environnement complexe ?

Nos vidéos

Taïwan présente son tout premier sous-marin construit sur l'île

Les Arméniens du Haut-Karabakh fuient massivement la région

Des anciens tunnels utilisés par des agents secrets à Londres pourraient devenir une attraction touristique

4 choses à savoir sur les chars américains Abrams qui ont été livrés à l'Ukraine

Les articles les plus lus

Planification écologique : 50 "leviers" dans tous les domaines

Bruno Le Maire est prêt à revoir le calendrier concernant l'interdiction de location des logements mal isolés

Emmanuel Macron défend une écologie "accessible" pour ne pas perturber les Français

À la une

Certaines communes augmentent la taxe d'habitation sur les résidences secondaires

La hausse du montant de la taxe de séjour irrite les hôteliers franciliens

Changements au 1er octobre : gaz, aides au logement, sel dans le pain…

Société

Changements au 1er octobre : gaz, aides au logement, sel dans le pain…

Un plan pour replanter des dizaines de milliers de kilomètres de haies

Seulement un quart des enseignants se portent volontaires pour les nouvelles missions

Pratique

P

L'Ensemble

Tous les droits sont réservés – Copyright Les Echos 2023