Nicolas Dupont-Aignan réclame la fin du droit du sol en France et la suppression de l’espace Schengen

0
11

Nicolas Dupont-Aignan demande que la nationalité ne soit plus automatiquement donnée aux personnes nées en France. Lors de son intervention dans l'émission Grand Rendez-Vous Europe 1-Cnews-« Les Echos », le chef du parti politique Debout la France et député de l'Essonne a déclaré que la situation à Mayotte était le reflet de la négligence de l'État aux frontières du pays. En tant que partisan d'une Europe où chaque nation est libre de ses décisions, il souhaite que l'espace Schengen soit supprimé.

Par moi-même, Florence Renard-Gourdon

La déclaration faite ce dimanche par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, sur la fin du droit du sol à Mayotte, a été saluée par Nicolas Dupont-Aignan. Le président de Debout la France, invité du Grand Rendez-Vous Europe 1-Cnews-« Les Echos », a déclaré : « Je réclame cette mesure depuis de nombreuses années ». Cependant, le député de l'Essonne, qui siège parmi les non-inscrits, estime qu'il faut aller plus loin en étendant cette suppression du droit du sol à l'ensemble de la France. En tant que partisan d'une solution « simple », à savoir un référendum, il considère que c'est aux Français de « décider ».

Il n'a pas hésité à critiquer la politique gouvernementale concernant ce sujet. Selon lui, rétablir l'ordre à Mayotte est impossible et la situation dans ce département français est due non seulement au droit du sol, mais aussi à l'abandon de l'État à nos frontières et à la présence d'associations pro-migrants financées par l'État. Il est particulièrement préoccupé par le fait que les demandeurs d'asile en provenance d'Afrique et qui arrivent à Mayotte se dirigent ensuite vers la métropole.

Découvrez également:

Loi sur l'immigration : les informations essentielles à connaître

Il réitère son désir de mettre fin à l'accord de libre circulation de l'espace Schengen au sein de l'Union européenne, qu'il considère comme un facteur important de nos difficultés. Selon lui, il est nécessaire d'installer une porte à l'entrée de l'appartement et une clôture autour de la maison.

Dans une interview portant sur le gouvernement et le récent remaniement, Nicolas Dupont-Aignan critique tous les aspects de la Macronie. Selon lui, Nicole Belloubet, la nouvelle ministre de l'Education nationale, représente tout ce qui a échoué au cours des trente dernières années. Quant à Gabriel Attal, il le qualifie de "gamin" trop jeune pour faire face aux problèmes du pays tels que les déficits colossaux, la crise du logement, la sécurité et l'immigration. Dupont-Aignan avertit qu'il ne voit pas comment cela pourra durer jusqu'aux prochaines élections présidentielles de 2027 et estime donc nécessaire que l'opposition vote une motion de censure dès 2024 et provoque une dissolution à l'Assemblée nationale. Il est à noter que Dupont-Aignan n'avait obtenu que 2,06% des voix au premier tour de l'élection présidentielle de 2022.

En savoir plus :

Les informations essentielles sur le gouvernement dirigé par Gabriel Attal.

Il a souligné qu'il n'était pas nécessaire d'attendre les élections européennes du 9 juin prochain pour agir. Il a rappelé qu'il avait un projet très documenté appelé "Bruxit", qui vise à recréer une Europe des nations libres et coopératives axée sur des projets concrets. Pour le moment, Nicolas Dupont-Aignan recherche des partenaires – des gaullistes comme lui – afin de former une union des droites.

Florence Renard

Nouveauté: découvrez nos offres Premium!

Nos vidéos

Des agriculteurs italiens se dirigent vers Rome pour exprimer leurs revendications

Le quartier européen de Bruxelles bloqué par 1 000 tracteurs agricoles

Les agriculteurs à Rungis déclarent: "Nos dirigeants ne doivent pas penser que nous allons rester inactifs"

La NASA dévoile des images époustouflantes de galaxies en spirale

Les articles les plus lus

L'affaire des assistants parlementaires: François Bayrou et le Modem face à la justice

Robert Badinter: la lutte jusqu'à la mort

Le gouvernement Attal: Les Républicains craignent de nouvelles défections

À la une

Gabriel Attal doit relever le défi d'obtenir rapidement des résultats concrets

Bousculé, Edouard Philippe est obligé de sortir (un peu) du silence

L'OTAN: Trump encourage la Russie à attaquer les mauvais payeurs

Politique

Nicolas Dupont-Aignan demande la fin du droit du sol en France

Bousculé, Edouard Philippe est obligé de sortir (un peu) du silence

Travail, santé, logement… Gabriel Attal promet d'enchaîner les mesures "sans interruption"

Pratique

P

L'Ensemble

Tous les droits sont réservés par Les Echos pour l'année 2024.