Manuel Bompard accuse le gouvernement de « maltraitance sociale » face à l’inflation

0
54

Manuel Bompard, coordinateur de La France insoumise, critique le gouvernement pour son traitement social injuste envers l'inflation. Selon lui, le gouvernement est responsable de l'impact de l'inflation sur la qualité de vie des Français. Lors de son invitation au Grand Rendez-Vous Europe 1 – CNews – « Les Echos » ce dimanche, il affirme que Fabien Roussel se distancie de la Nupes.

Par Laurence Albert

Lors de son passage au Grand Rendez-Vous Europe 1 – CNews – « Les Echos », Manuel Bompard, qui est le coordinateur national de La France insoumise (LFI), a vivement critiqué le gouvernement pour sa politique sociale. Selon lui, le gouvernement porte la responsabilité des conséquences de l'inflation sur la qualité de vie des citoyens français. Cette déclaration a été affirmée avec force par le député des Bouches-du-Rhône.

« L'inflation n'est pas causée par des facteurs naturels qui sont hors de notre contrôle, […] elle est en partie causée par l'augmentation des bénéfices des grandes entreprises. […] Cela n'est pas acceptable », a-t-il déclaré, critiquant « une petite minorité qui profite grandement ». Parmi d'autres mesures, le représentant demande que les salaires soient indexés sur l'inflation et que les prix des produits alimentaires soient gelés, car ils ont « augmenté de 21 % en deux ans alors que les marges augmentaient en même temps ».

Après l'adoption de la loi de programmation des finances publiques par le biais de l'utilisation de l'article 49.3, Manuel Bompard a critiqué la diminution des dépenses publiques, dénonçant une politique d'austérité dissimulée du gouvernement. Il a souligné l'importance des investissements publics dans la période actuelle et a réitéré les propositions de LFI pour augmenter les ressources de l'État, telles que le rétablissement de l'ISF, l'abandon de la suppression de la CVAE et l'introduction d'une taxe sur les superprofits.

À l'approche du sommet de la Communauté politique européenne et du Conseil européen informel, qui porte sur les questions migratoires, Manuel Bompard estime que la France doit contribuer à l'accueil des migrants de Lampedusa. Il exprime son désaccord avec Gérald Darmanin et ne souhaite pas limiter la régularisation aux métiers en demande.

Fabien Roussel a pris la décision de quitter le mouvement politique appelé la Nupes.

Quand il a été interrogé sur la situation agitée que traverse la Nupes, le parlementaire a exprimé son opinion selon laquelle la gauche avait besoin de rester unie, de former une liste commune pour les élections européennes de juin 2024, et de surmonter leurs désaccords. On se demande si Fabien Roussel sera toujours impliqué dans ce mouvement. Samedi soir, le secrétaire national du parti communiste a déclaré sur France 2 que la gauche ne pourrait pas gagner avec Jean-Luc Mélenchon. Manuel Bompard a critiqué en disant qu'il y a un an, Jean-Luc Mélenchon avait fait en sorte que la gauche perde, et il a estimé que les 2,4% des voix qui sont allées à Fabien Roussel lors de l'élection présidentielle auraient pu permettre à Jean-Luc Mélenchon de se qualifier.

Autre article à consulter :

Le taux d'inflation reste élevé en France.

Jean-Luc Mélenchon reprend l'initiative

Actuellement, le chef du parti communiste a exprimé plusieurs critiques envers cette coalition de gauche, mais n'a pas encore révélé ses intentions. Cependant, selon Manuel Bompard, sa position est claire. « Fabien Roussel a déclaré qu'il n'était pas en accord avec le programme de la Nupes, qu'il n'était pas favorable à des candidatures communes aux élections sénatoriales, européennes et présidentielle. […] Je comprends donc qu'il a décidé de quitter la Nupes, mais s'il y a eu malentendu, peut-être qu'il précisera ses propos », affirme Manuel Bompard. Et il ajoute : « Fabien Roussel n'est pas un adversaire politique, mais il a choisi de s'éloigner de la Nupes. »

Une personne nommée Laure

Comment s'adapter dans un environnement complexe ?

Nos vidéos

Le premier sous-marin construit sur l'île de Taïwan est dévoilé

De nombreux Arméniens du Haut-Karabakh fuient la région

Il est possible que d'anciens tunnels utilisés par des agents secrets à Londres deviennent une attraction touristique

4 informations à connaître sur les chars américains Abrams livrés à l'Ukraine

Les articles les plus populaires

Infographie

Élections sénatoriales 2023 : les partis de droite et du centre renforcent leur majorité au Sénat

Nouvelle mesure de sanction adoptée par les députés pour la réforme du RSA

En première page

Les États-Unis évitent de justesse la paralysie de l'administration fédérale

Les Pays-Bas ferment l'accès au plus grand gisement de gaz d'Europe

Changements au 1er octobre : gaz, aides au logement, teneur en sel dans le pain

Politique

Manuel Bompard dénonce une « maltraitance sociale » de la part du gouvernement en raison de l'inflation

Nouvelle mesure de sanction adoptée par les députés pour la réforme du RSA

La Mairie de Paris demande un plan de lutte national contre les punaises de lit

Pratique

P

Le Collectif

Copyright 2023 – Tous les droits sont réservés par Les Echos.