Les dates des épreuves du baccalauréat 2024 sont enfin fixées : Réforme contestée et nouvelles mesures

0
136

Les dates des épreuves du baccalauréat pour l'année 2024 ont été déterminées. Le calendrier a été modifié cette année suite à de nombreuses critiques de la réforme précédente. Les examens commenceront par l'épreuve écrite de philosophie, suivie des deux épreuves de spécialités, et enfin du grand oral.

Selon le journal Les Echos

Après une polémique autour des nouvelles dates de l'examen, le calendrier du baccalauréat 2024 a finalement été établi. Le ministère de l'Éducation a annoncé que les épreuves commenceront le 18 juin avec l'épreuve écrite de philosophie, suivie des deux épreuves de spécialités et du grand oral. Selon le document du ministère, "l'épreuve de philosophie aura lieu le mardi 18 juin 2024 au matin, les épreuves écrites de spécialités auront lieu les mercredi 19, jeudi 20 et vendredi 21 juin 2024, et le grand oral se déroulera à partir du lundi 24 juin et au plus tard le 3 juillet 2024".

Désormais, le calcul de la note du baccalauréat se base sur deux critères principaux. Le contrôle continu représente 40% de la note totale, tandis que les épreuves finales, comprenant les épreuves de spécialités, la philosophie et le grand oral, comptent pour 60% de la note. Ces épreuves finales sont passées en classe de Terminale.

Selon le calendrier, les épreuves écrites anticipées de français pour les élèves de première auront lieu le matin du vendredi 14 juin 2024. Les dates de l'examen oral de français seront déterminées par les académies, entre le 24 juin et le 5 juillet 2024. Quant aux épreuves écrites du bac professionnel, elles auront lieu les 11 et 14 juin, puis du 18 au 21 juin et enfin du 24 au 26 juin 2024.

Les examens de rattrapage du baccalauréat général et technologique, ainsi que l'examen de contrôle du bac professionnel, se tiendront dans toutes les académies jusqu'au jeudi 11 juillet 2024 inclus. Les épreuves du diplôme national du brevet auront lieu les jeudi 27 et vendredi 28 juin 2024.

La réforme du baccalauréat proposée par le ministre Jean-Michel Blanquer n'a été entièrement mise en place qu'à partir de l'édition de 2023, pour la première fois depuis la réforme de 2019. En mars, les élèves de terminale ont passé deux épreuves de spécialité, qui sont les deux matières principales choisies par chaque lycéen en terminale et qui représentent un tiers des résultats du bac.

Un calendrier récemment mis en place a été vivement critiqué par les syndicats et les parents d'élèves en raison de la tenue des épreuves de spécialités en mars, ce qui a entraîné un taux d'absentéisme élevé et une baisse de motivation chez certains élèves au dernier trimestre. Gabriel Attal a annoncé à la fin du mois d'août que les épreuves de spécialités seraient reportées de mars à juin, une décision qui a été saluée par les syndicats.

Lors de son apparition sur TF1 ce soir, le ministre de l'Éducation nationale a exprimé son désir de « récupérer » le mois de juin. Au lycée, tous les étudiants assisteront aux cours pendant les deux premières semaines de juin. Pendant les deux dernières semaines, les élèves de première et de terminale passeront leurs examens du bac, tandis que les élèves de seconde partiront en stage.

Gabriel Attal a expliqué que notre politique d'orientation devait être améliorée, en se référant à l'Allemagne, aux Pays-Bas et à la Suède où les étudiants effectuent des stages d'une durée de trois à quatre semaines. Le ministre a annoncé qu'il y aurait une initiative nationale pour trouver des lieux de stage, et a mentionné des discussions avec Régions de France.

Selon le ministre de l'Education nationale, environ un quart des enseignants ont accepté de signer le pacte, un ensemble de tâches supplémentaires pour les enseignants volontaires. Gabriel Attal a déclaré lors d'une interview sur TF1 jeudi soir que ce chiffre atteint même un tiers au collège et au lycée professionnel et ne cesse d'augmenter. Au début du mois de septembre, plusieurs syndicats avaient exprimé leur inquiétude quant au manque d'intérêt suscité par le pacte au sein des établissements.

Dans les niveaux primaire et secondaire, les professeurs qui acceptent des tâches supplémentaires ont la possibilité d'accumuler trois missions qui valent 1.250 euros chacune. Dans les lycées professionnels, ils peuvent obtenir six missions qui peuvent atteindre un montant de 7.500 euros.

En collaboration avec l

Le journal Les Echos.

Quels sont les moyens pour s'adapter dans un environnement complexe ?

Nos vidéos

Taïwan présente son premier sous-marin construit sur l'île

Les habitants arméniens de la région du Haut-Karabakh fuient en grand nombre

D'anciens tunnels d'espions à Londres pourraient devenir une attraction touristique

4 choses à savoir sur les chars américains Abrams livrés à l'Ukraine

Les articles les plus lus

Planification écologique : 50 mesures dans tous les domaines

Bruno Le Maire prêt à revoir le calendrier d'interdiction de location des logements énergivores

Emmanuel Macron défend une approche de l'écologie "accessible" pour ne pas perturber les Français

En première page

Ces municipalités qui augmentent la taxe d'habitation sur les résidences secondaires

Le triplement de la taxe de séjour fait réagir les hôteliers d'Île-de-France

Changements au 1er octobre : gaz, aides au logement, sel dans le pain…

Société

Changements au 1er octobre : gaz, aides au logement, sel dans le pain…

Un plan pour replanter des dizaines de milliers de kilomètres de haies

Seul un enseignant sur quatre se porte volontaire pour les nouvelles missions

Pratique

P

L'ensemble

Tous les droits sont réservés – Les Echos en 2023.