La vasectomie en France : une popularité croissante et inédite, dépassant la stérilisation féminine

0
10

Le nombre de vasectomies a augmenté de 15 fois en France au cours des 12 dernières années. En 2022, plus de 30 000 vasectomies ont été pratiquées, ce qui est plus élevé que le nombre de stérilisations féminines pour la deuxième année consécutive. Cette tendance est rare dans le monde entier.

Par Pauline Verge

De nos jours, la vasectomie est plus fréquente que la ligature des trompes. Cette méthode de stérilisation, qui consiste à bloquer les canaux qui transportent les spermatozoïdes vers les testicules, a connu une augmentation considérable de sa popularité au cours des dix dernières années.

Selon un rapport de l'Assurance maladie et de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), le nombre de vasectomies réalisées chaque année a augmenté de manière significative entre 2010 et 2022. En 2022, 30 292 hommes ont opté pour cette procédure, qui est considérée comme rapide et qui ne nécessite souvent qu'une anesthésie locale. Cela équivaut à 149,5 hommes pour 100 000 hommes âgés de 18 à 70 ans. En comparaison, ce taux était inférieur à 10 en 2020.

Aussi à prendre en compte :

ANALYSE – La diminution du taux de naissance, un nouveau problème économique à résoudre pour la France.

Un fait surprenant s'est produit en 2021 et en 2022, où le nombre de vasectomies réalisées a dépassé celui des stérilisations féminines. Selon le rapport, en 2022, il y a eu trois stérilisations masculines pour deux stérilisations féminines. Le nombre de stérilisations féminines, comprenant la ligature des trompes ou l'implant, a en réalité diminué de moitié entre 2013 et 2022.

De plus en plus de jeunes hommes optent pour la vasectomie en France, tandis que la demande de stérilisation féminine diminue en raison de l'arrêt de la commercialisation des implants Essure en 2017. Ces implants, utilisés comme méthode de contraception permanente, ont été retirés du marché suite aux effets indésirables signalés par un certain nombre de patientes, parfois graves et persistants. En même temps, bien que les options contraceptives pour les femmes se soient diversifiées au cours des dernières décennies, les méthodes contraceptives masculines restent peu développées, selon le rapport.

Article:

A lire aussi:

ANALYSE – Quelles sont les raisons derrière la baisse du taux de natalité en France?

Cette tendance est encore assez rare dans la plupart des pays du monde : en 2019, il y avait 13 stérilisations féminines pour 1 stérilisation masculine à l'échelle mondiale. Seuls neuf pays avaient une prévalence de la vasectomie supérieure à celle de la stérilisation féminine : la Corée du Sud, l'Australie, le Bhoutan, l'Espagne, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, le Qatar et le Canada.

Selon les auteurs du rapport, une autre évolution importante est observée : les hommes qui optent pour la vasectomie sont de plus en plus jeunes. Au cours de la période étudiée, l'âge moyen a diminué d'environ 3 ans, passant de 44,1 ans en 2010 à 40,7 ans en 2022.

Pauline Verge

Nouveau : découvrez nos offres Premium !

Nos vidéos

De la conversion du charbon à l'hydrogène : la transformation de la centrale de Saint-Avold

Des agriculteurs italiens se rendent à Rome pour faire valoir leurs revendications

1 000 tracteurs bloquent le quartier européen de Bruxelles pour protester contre l'agriculture

Les agriculteurs à Rungis déclarent : "Nos dirigeants ne doivent pas penser que nous allons rester passifs"

Les articles les plus lus

La réforme du collège secoue l'Éducation nationale

Les métropoles ralentissent sur les ZFE pour lutter contre la pollution automobile

Après la tempête Amélie Oudéa-Castéra, Nicole Belloubet cherche à apaiser l'Éducation nationale

En tête d'affiche

Les marchés boursiers mondiaux au sommet

Les avantages et les inconvénients de la montée en gamme Premium chez Michelin

Premium.

Utilisation de pesticides : le gouvernement est confronté à une situation délicate.

Le nombre de vasectomies en France a augmenté de 15 fois au cours des 12 dernières années.

Les copropriétés qui ont voté pour des travaux de rénovation énergétique bénéficient d'un délai supplémentaire.

Il y a plus d'un élève par classe qui est victime de harcèlement scolaire.

Pratique.

P

L'Ensemble

Ce texte est protégé – Tous les droits sont réservés par Les Echos pour l'