Européennes: Les militants socialistes approuvent massivement l’idée d’une liste autonome

0
72

Les membres du Parti socialiste ont largement approuvé l'idée d'avoir une liste autonome pour les élections européennes. Maintenant, il leur reste à décider avec quels autres mouvements sociaux-démocrates ils formeront des alliances pour déterminer qui sera sur cette liste.

Par moi-même, Paul Tur

Il n'est pas surprenant que les deux textes aient été adoptés à l'unanimité par le bureau national, même s'il y a des désaccords au sein du parti. Jeudi soir, les membres du Parti socialiste ont massivement approuvé la stratégie d'une liste autonome aux élections européennes, ainsi que le programme proposé par la direction du parti.

Selon le Parti Socialiste, à 23h30, plus de 60% des bulletins ont été dépouillés et les deux textes ont été adoptés avec plus de 90% des voix. Les résultats finaux seront annoncés ce vendredi. Il est important de noter que le contenu du projet européen peut encore être modifié par les fédérations.

Une approche de consensus

Le résultat des élections ne faisait pas vraiment de doute. Il y a un mois, les trois factions du parti – celle d'Olivier Faure, le Premier secrétaire du PS, qui soutient la Nupes, ainsi que celles de Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen, et d'Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin, qui sont opposées à la gauche – ont réussi à trouver un terrain d'entente sur ces deux textes de compromis.

Aussi, il est intéressant de se demander quel est le lien qui maintient encore les Nupes ensemble.

Jean-Luc Mélenchon reprend l'initiative

Si le PS décide de former une liste indépendante pour les élections européennes, cela implique que le parti s'engage à favoriser la création d'un programme commun et de candidatures rassembleuses pour les élections municipales, présidentielles et législatives, afin de replacer le Parti socialiste au centre de la gauche.

Une argumentation semblable à celle des défenseurs de l'environnement et des partisans du communisme, qui ont tous deux accepté le concept d'une liste indépendante pour les élections européennes, tout en restant ouverts à une alliance de la gauche en 2027. Cela contrarie fortement les Insoumis, qui continuent de plaider avec ferveur pour une liste commune aux élections européennes.

Malgré cet accord, il existe néanmoins des désaccords quant à la direction à prendre. Alors que Nicolas Mayer-Rossignol considérait que l'unanimité du bureau national concernant la stratégie socialiste était une convergence du PS sur "notre position", Olivier Faure a critiqué des "interprétations qui vont à l'encontre de tous nos débats".

Les deux groupes divergent principalement sur la question de l'étendue de l'alliance à former autour de la liste socialiste autonome. Le maire de Rouen souhaite spécifiquement conclure un accord avec Convention, le mouvement initié par l'ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve, tandis qu'Olivier Faure et les partisans de son groupe s'y opposent.

Titre alternatif:

Les conséquences inquiétantes de la crise sociale

Le texte parle également:

L'utilisation de la menace sociale comme moyen d

Manuel Bompard critique le gouvernement pour sa "négligence sociale" face à l'inflation.

Cependant, il ne fait guère de doute que l'alliance avec Place publique sera renouvelée. Tout comme en 2019, Raphaël Glucksmann, cofondateur de ce mouvement et déjà candidat déclaré, devrait être le leader de la liste. Il est considéré comme le choix évident, car il a un parcours et représente des luttes, confirme un membre du Parti socialiste.

Paul Turban

Comment s'adapter dans un environnement complexe ?

Nos vidéos

Ces images prises par des satellites montrent comment la population du Haut-Karabakh a diminué.

Un groupe de migrants essaye de rejoindre la frontière entre le Mexique et les États-Unis.

Pourquoi la Chine a financé le premier train à grande vitesse en Indonésie ?

Taïwan présente son tout premier sous-marin construit sur l'île.

Les articles les plus lus:

SONDAGE – L'Observatoire politique Elabe "Les Echos".

Réforme du RSA : les députés adoptent une nouvelle forme de sanction.

La crise du logement agite la majorité.

À la une:

Industrie : quels sont les gagnants et les perdants de l'inflation ?

Les cours de l'or affectés par les banques centrales.

Un mur et des expulsions : la politique confuse de Joe Biden sur l'immigration.

Politique:

SONDAGE EXCLUSIF – Jordan Bardella devient l'une des personnalités politiques les plus populaires.

Élections européennes : les militants socialistes soutiennent largement l'idée d'une liste autonome.

SONDAGE – L'Observatoire politique Elabe "Les Echos".

Pratique:

P

L'Ensemble

Tous les droits sont réservés – Le journal Les Echos en 2023